L'anxiété sexuelle

Le stress et l’anxiété peuvent nous empêcher de vivre pleinement les petites joies du présent et parfois même les grandes victoires sur le long-terme, mais qu’en est-il de l’impact sur notre vie sexuelle ?

Qu'est-ce-que l'anxiété sexuelle ?

On peut parler d’anxiété sexuelle quand vous sentez que la sexualité est une source d’angoisse pour vous. Ce sont des peurs liées au sexe comme par exemple, la peur de tomber enceinte / mettre sa partenaire enceinte, la peur d’attraper une maladie sexuellement transmissible (MST), ou simplement parce que vous avez des complexes dont vous avez du mal à passer outre. Toutes ces diverses raisons peuvent vous oppresser à l’idée d’être nu.e face à quelqu’un. 
La pression de la performance, la peur de ne pas savoir comment s’y prendre, la peur de ne pas jouir. Tout cela engendre des blocages physiques et psychologiques quand il est question de passer à l’acte.

 

Les origines et comprendre d'où vient l'anxiété sexuelle 

La pression, les complexes, les douleurs peuvent être à l’origine de l’anxiété sexuelle. Elle peut être passagère chez certain.e.s, et pour d’autres être permanente et affecter sur le long terme la vie sexuelle et quotidienne. 
Une expérience traumatisante, une faible estime de soi, la crainte que les choses ne se passent pas comme prévues, le manque d'expérience, une nouvelle relation, sont des raisons qui peuvent provoquer un blocage et une appréhension à l’approche d’un rapport sexuel.
Comprendre et trouver le problème est déjà une grande partie de la solution pour se libérer de ce poids.

 

L'anxiété sexuelle touche à tous les âges 

Le sexe et tous les problèmes que l’on pourrait rencontrer autour ne sont jamais vraiment faciles à formuler et restent donc assez tabous malheureusement. La plupart n’en parle pas et dissimule leurs problèmes sous le tapis. 
Certain.e.s ressentent l’acte sexuel comme une injonction à l'orgasme, ce qui rend la chose beaucoup moins excitante. Si avant même de passer l’acte, le seul objectif est d’atteindre l’orgasme alors c’est sûr que vous ne prendrez jamais réellement de plaisir à faire l’amour.
Faire l’amour n’a rien d’un automatisme qui s’enclenche à chaque fois. C’est quelque chose d’à la fois charnel et spirituel. 
La pression que l’on se met dans notre tête (souvent dû aux idées reçues de la société) influence de manière négative nos ébats.

D’après le site Medical News Today, l’anxiété sexuelle touche : “les hommes et les femmes de tout âge quelque soit leur expérience. Pour certain.e.s elle est de courte durée et peut apparaître brièvement à la suite d’une nouvelle relation. Tandis que  d’autres peuvent éprouver des difficultés à mener une sexualité saine  à cause de cette anxiété et ce de manière plus régulière”. 
Il est important de pouvoir libérer la parole sur ce sujet et pour cela nous pouvons remercier les personnes qui osent en parler et nous livrer des témoignages qui feront du bien à une bonne partie d’entre nous.

Prenons pour exemple le témoignage de Steph Auteri via le magazine HealthlineDans son récit Steph (37 ans lors de son interview) raconte comment elle s’est remise en question sur le plan sexuel après que son tout premier partenaire l’ai dénigré sans cesse lors de leurs ébats. “Je me sentais gênée et nerveuse d’être une déception pour l’autre personne” confie-t-elle.
“Je me sentais jamais sexuelle, je ne voulais pas être intime et je n'initiais jamais rien” avoua-t-elle. 
Elle poursuit son témoignage en disant qu’elle était brisée et disait même qu’elle se “sentait coupable de ne pas être comme tout le monde”. “ Je pensais que je n’étais pas quelqu’un avec qui cela valait la peine de s’engager. Et puis je finissais par m’en vouloir de me sentir coupable, et je n’avais encore moins envie de faire l’amour. C'était un cercle vicieux” finira-t-elle par confier.
Ce témoignage est la parfaite illustration de ce qu’est l’anxiété sexuelle, de comment elle peut se déclencher et des blocages psychologiques que cela engendre.

 

Surmonter l'anxiété liée à la performance 

Gardez bien en tête que vous n’êtes pas une machine. Être fatigué(e), être réticent(e) ou être distrait(e) c’est normal, on a tous nos petits tracas du quotidien. Mais pas de panique cela ne signifie pas que le sexe ne sera jamais bon ou que vous avez un problème. On ne peut pas toujours être au top de sa forme ! 😉
Ensuite, acceptez le fait que vous ne pouvez pas contrôler ce que les gens pensent de vous (ce conseil s’applique aussi à la vie en général). Comme disait l’autre :  “On ne peut pas plaire à tout le monde”. Oui, c’est une phrase toute faite mais c’est important de le rappeler et de prendre un peu de hauteur.
Ce n’est pas parce que cela n’a pas fonctionné avec une certaine personne que cela ne fonctionnera jamais avec personne et cela ne veut pas dire que c’est vous le problème, loin de là.

 

Quelques conseils pour soulager l'anxiété sexuelle

  • On ne le répétera jamais assez mais communiquez. La communication, c’est la base de toute relation ! Alors, oui, plus facile à dire qu’à faire, mais n’ayez pas peur de dire à votre partenaire ce que vous ressentez, quelles sont vos craintes et vos appréhensions. Cela l’aidera à mieux vous comprendre, vous vous sentirez plus en confiance et ensemble vous trouverez une ou plusieurs solution(s) pour que vous passiez un bon moment.

  • Vous pouvez également pratiquer la méditation. On en parle pas assez mais la méditation a beaucoup de bienfaits sur notre vie sexuelle et notre libido. Cela permet de se reconnecter avec son corps et ses sens et de mieux comprendre ses émotions.

  • Avant tout acte sexuel, si vous commencez déjà par un massage. Le massage est l’un des meilleurs moyens de créer une intimité avec son partenaire. Cela permet de vous détendre mais d’avoir également un moment sensuel avec votre partenaire autrement qu’à travers le sexe.

  •  Ne négligez pas les bienfaits que cela peut procurer de parler à un.e professionnel.le. Si l’anxiété sexuelle que vous subissez vous empêche de vivre pleinement votre vie, faites appel à un.e psychologue ou à un.e sexologue. Ces professionnels vous aideront à reprendre le contrôle de votre vie sexuelle en vous permettant de renouer un lien spécifique avec votre corps et votre sexualité.

  •  N’oubliez pas, une mauvaise expérience sexuelle ne définit pas votre valeur, respectez toujours votre dignité et vos valeurs en tant qu’être humain.

  •  Acceptez et profitez toujours du plaisir que vous avez pris pendant vos ébats, même si vous n’avez pas atteint l’orgasme. Encore une fois, l’orgasme n’est pas une fin en soi pendant l’acte. Alors au lieu de vous brimer parce que vous ne l’avez pas atteint, soyez satisfait du plaisir que vous avez pris et de celui que vous avez procuré à votre partenaire.

  • Utilisez un sextoy, introduire un sextoy dans votre nouvelle routine solo peut être aussi un bon moyen pour mieux accepter votre corps. Se faire du bien en solo aide à reprendre confiance et permet de poser un nouveau regard bienveillant sur vous.  

Une dernière chose, il n’y pas de petite victoire face à l’anxiété sexuelle !

 

Lara

Sources:

Article NEON : https://www.neonmag.fr/anxiete-sexuelle-il-existe-des-moyens-de-la-soulager-558918.html

Article Medical News Today

https://www.medicalnewstoday.com/articles/321304#:~:text=Sexual%20anxiety%20—%20or%20sexual%20performance,of%20a%20new%20sexual%20encounter.

Témoignage Healthline

https://www.healthline.com/health-news/performance-anxiety-doesnt-mean-end-of-sex-life

Article GQ

https://www.gqmagazine.fr/sexe/article/6-conseils-pour-mettre-fin-a-lanxiete-sexuelle-liee-a-vos-performances-au-lit


Article HUFFPOST https://www.huffingtonpost.fr/life/article/comment-savoir-si-vous-souffrez-d-anxiete-sexuelle_170669.html