The Great sex Guide

Une sexualité plus riche et épanouissante, n’est-ce pas ce que nous recherchons toutes et tous ? 
Voici un petit guide pour vous permettre d’avoir une sexualité plus libérée, plus intimiste, plus plaisante, enfin, tout simplement meilleure…

1- Demandez-vous ce qui vous excite le plus

Le cerveau est le tout premier organe sexuel, l’orgasme, la lubrification, l’érection, le fantasme, le désir sont les fonctions sexuelles commandées par notre système nerveux central. L’étude de la neurosexualité se concentre sur les relations entre le cerveau et la sexualité et lorsqu’on s'intéresse à la physiologie de la sexualité, force est de constater que l’organe sexuel le plus puissant n’est pas celui que nous possédons être les jambes mais bien celui que nous possédons entre les oreilles.
Il vous faut donc partir à la recherche de ce qui vous émoustille le plus. Est-ce les vidéos pornographiques (éthiques, bien sûr) ? Les audios porn ? Les livres érotiques ? Ou simplement votre imagination…
Il existe une multitudes de choix en matières de contenus émoustillant, à vous de chercher celui qui convient à votre langage érotique.

2- Posez-vous des questions sur vos sources de plaisir

L’adage est simple, pour prétendre à du bon sex il faut d’abord tout savoir sur son plaisir personnel…Comment ? En planifiant des petits moments de plaisir solo. 
La masturbation en solo possède de nombreux bienfaits

  • Booste la confiance en soi en apprenant à mieux connaître son corps et ses désirs
  • Permet de se sentir plus “sexy”, plus désirable par le fait de découvrir de nouvelles façons de se faire plaisir 
  • Le cerveau passe de la fréquence Bêta (fréquence où le système nerveux est le plus actif) à la fréquence Thêta (fréquence où le cerveau est en relaxation profonde), la masturbation aide à pratiquer la pleine conscience
  • Permet une meilleure connexion au corps et permet d’être plus à l’écoute de ses besoins physiques et émotionnels
  • Aide à améliorer l’image que l’on a de soi en apprenant à se donner du plaisir sans l’intervention d’une autre personne

Dans ces moments-là il n’est pas question d’orgasmes mais plutôt de plaisir et des tous les sens de votre corps.

3- Le consentement

Il n’y pas 3000 façons de donner/ demander son consentement à une personne. La meilleure façon ? Soyez clair et direct ! 
Demandez à votre partenaire si il/elle en a vraiment envie, bien sûr vous pouvez toujours  trouver une manière sympathique de tourner la phrase pour ne pas casser l’ambiance et jeter un froid sur la température qui est sûrement déjà montée. Le tout est qu’à la fin vous ayez un vrai “OUI” éclairé, libre et enthousiaste et pas un “oui d’accord, si tu veux”. Vous voyez la différence ?
Et vice-versa, si c’est à vous qu’on demande votre consentement. Et si la personne en face de vous, vous fait culpabiliser de lui dire non, partez immédiatement. 
Personne ne doit remettre en question votre “non” si vous avez simplement envie de câlin et de tendresse sans que ça n’aille plus loin, vous êtes parfaitement en droit de demander ça. 

4- Allez-y doucement

Ne précipitez pas les choses. Prendre le temps de sentir, de découvrir le corps de l'autre, c'est sympa. Vous pouvez tout de même accélérer le mouvement à quelques moments isolés, pour jouer avec les plaisirs. Mais le sexe c’est surtout bon, quand on prend le temps de parcourir, de jouer avec le corps de l’autre, de titiller ses points faibles, de s’attarder sur les désirs de l’un et de l’autre…    

En fait, faire l’amour c’est un peu comme manger, si vous engloutissez tout d’un coup vous ne prenez pas le temps d’apprécier toutes les saveurs du plat. Le sexe c’est pareil.


5- Ce que vous n’apprendrez pas en regardant du porno

Le porno c’est pour les caméras, tous les mouvements et les cris sont exagérés. Regarder du porno c’est cool (du moment qu'il est éthique, je ne le répéterais jamais assez) mais il ne faut pas oublier que ça ne représente pas la réalité. Le porno représente une version idéalisée de la sexualité où des comédiens au corps “parfaits”, aux performances exagérées sont mis en scène. 
La chose qu’on ne vous dit pas dans le porno mais qu'il est important de savoir c’est que tout est dans le bassin. De ce fait, ralentissez le rythme et faites de plus petits mouvements en faisant appel à votre plancher pelvien, en faisant ce genre de mouvement cela permettra à votre plancher pelvien de se muscler. Et on le sait, un périnée musclé génère des sensations plus fortes en développant la zone de contact entre le pénis et le vagin.

6- Gardez vos corps proches

Le sexe n’est pas une question de performance mais une question de connexion. Pour ne pas perdre la connexion gardez le corps de votre partenaire proche du vôtre, de plus cela apporte plusieurs bienfaits :  

  • Une intimité émotionnelle renforcée entre les partenaires. Rester en contact avec le corps de son partenaire crée une connexion profonde qui va au-delà du simple aspect physique de la relation.
  • Cela libère l'ocytocine, souvent appelée l'hormone de l'amour. Cette hormone joue un rôle crucial dans le renforcement des liens émotionnels et peut contribuer à renforcer la confiance et la proximité entre les partenaires.
  • La proximité physique pendant l'acte sexuel peut intensifier les sensations et le plaisir. Le toucher, la chaleur corporelle et d'autres stimuli sensoriels contribuent à une expérience plus immersive et satisfaisante.
  • C’est une forme puissante de communication non verbale. Pendant l'amour, le contact physique permet aux partenaires de s'exprimer, de partager leur affection, et de renforcer le lien émotionnel sans avoir à utiliser des mots.
  • Le fait de rester proche de son partenaire pendant l'intimité peut créer un sentiment de sécurité et de confort. Cela peut être particulièrement important pour certaines personnes, renforçant ainsi le lien émotionnel et créant un environnement propice à l'épanouissement de la relation.

7- Communiquez pendant l’acte

On a tendance à rester muet pendant le sexe, mais gémir, bouger, poser des questions, c’est très sexy ! 
Restez actif·ve avec vos hanches et votre colonne pour laisser le plaisir traverser votre corps. Coordonnez votre respiration, cela créera plus d’intimité. Posez des questions à votre partenaire sur le rythme, les positions, le mouvement etc…
Il est important de souligner que la communication pendant l'intimité doit être consensuelle et respectueuse. Certains partenaires peuvent être plus enclins à la communication que d'autres, et il est crucial de respecter les limites individuelles. L'essentiel est d'établir une communication ouverte et honnête pour créer une expérience sexuelle positive et épanouissante pour les deux partenaires.

 

Lara