Les boules de Kegel : un périnée musclé et un plaisir sexuel décuplé

Muscler son périnée et par la même occasion décupler son plaisir sexuel, le boules de Kegel, ou boules de Geisha, ont tout pour plaire. Comment les utiliser pour allier l’utile au très agréable ? Les conseils de Marion Pollono, kiné spécialiste du périnée et sexologue.

Boules de Kegel : qu’est-ce que c’est ? 

Les boules de Kegel, aussi connues sous le nom de boules de Geisha, sont des boules (jusque là pas de grande surprise), la plupart du temps reliées par un cordon, qui s’utilisent par voie vaginale. La saga ’50 nuances de Grey’ les a repropolusées sur le devant de la scène mais elles présentent des bienfaits bien au-delà d’un bal masqué émoustillant (même si c’est déjà ultra sympa). 

On en trouve de différentes sortes, notamment en terme de taille, de poids et de forme. Plus la boule est légère, plus c’est facile, plus elle est lourde, plus le muscle devra travailler pour la maintenir en place (un peu comme à la muscu au final). Vous pouvez y aller progressivement afin de vous habituer aux sensations. 

Kit Kewos - Boules de Kegel dédiée à la rééducation du périnée - 35€

Pourquoi on les utilise ? 

Les boules de Kegel sont utilisées pour muscler le périnée. « Le rôle premier du périnée est de servir de plancher pelvien, celui qui va soutenir les organes : utérus, vessie, colon, et fermer les différents orifices : anale, vaginal et urétral afin de permettre une bonne continence », explique Marion Pollono, kiné spécialiste du périnée et sexologue. « Il faut prendre conscience d’un périnée intelligent qui sache se contracter mais aussi se relâcher, notamment pour aller aux toilettes ainsi que pour la sexualité, au moment de la pénétration », poursuit-elle.

Un périnée tonique, c’est la clé contre de nombreux désagréments (prolapsus, descente d’organes, fuites urinaires, béance vaginale et tout ce genre de réjouissances) mais c’est aussi un moyen en or d’accéder à l’extase lors de vos rapports sexuels. « Si en grande majorité, l’accès au plaisir passe par la stimulation externe du clitoris, le périnée joue un grand rôle pour améliorer les sensations internes. Il est situé à l’entrée du vagin et va par sa mobilité stimuler les piliers clitoridiens, qui entourent le vagin », précise la kiné. « Le périnée au moment de l’orgasme a des contractions involontaires, des spasmes, mais également une action volontaire, le serrer-relâcher. Il est important de maîtriser le relâchement, notamment au moment de la pénétration, pour ne pas ressentir de douleur ». 

Utiliser régulièrement des boules de Kegel permet, en renforçant son périnée, de décupler son plaisir et parfois d’atteindre l’orgasme.

En plus d’augmenter les sensations pendant les rapports, l’utilisation des boules de Kegel va permettre à la femme de mieux comprendre le fonctionnement de son périnée, de mieux sentir les effets du plaisir, les signes annonciateurs de l’orgasme et ainsi mieux guider son ou sa partenaire pour l’atteindre. Comme pour la masturbation une bonne connaissance de son corps est toujours bénéfique à une sexualité épanouie. 

Pour celles qui ont du mal à le sentir et le localiser, Marion Pollono donne quelques conseils supplémentaires : 

  • « Se regarder au travers d’un miroir posé devant la vulve en serrant et relâchant, on voit un mouvement au niveau de l’orifice vulvaire ; 
  • Positionner un doigt au noyau central du périnée, soit entre l’orifice vaginal et anal, on le sent qui durcit et se ramollit quand on contracte et relâche. Pour celles qui peuvent, il est possible de mettre le doigt dans le vagin, serrer, relâcher ; 
  • Lorsque l’on est sur les toilettes, on perçoit le contracter-relâcher, on a l’habitude de se relâcher, c’est un moment qui peut aider à percevoir cette sensation », détaille la spécialiste.

«  On commence souvent à s’occuper de son périnée quand il est abimé. Or, ce serait mieux d’avoir conscience d’un périnée sain. Par exemple, lors de la première consultation gynécologique, vers 15-16 ans, il serait intéressant qu’il y ait une sensibilisation. Expliquer que le périnée est un muscle, qui permet la continence, mais qu’il a aussi une fonction sexuelle », ajoute Marion Pollono. 

Avant d’utiliser des boules de Kegel, il est recommandé de faire un bilan périnéal avec un.e professionnel.le de santé avant une première utilisation (on se fait plaisir, mais toujours de manière safe et bonne pour soi). D’ailleurs, si vous les utilisez dans le cadre d’une rééducation post-natale, cela doit être encadré, on ne va pas se lancer toute seule dans son coin et on demande toujours le feu vert d’abord ! Idem pour celles qui s’en servent post-ménopause. 

Le coffret Rebirth a été conçu pour les périodes de grands changements hormonaux comme le post-partum, la ménopause, c'est aussi un cadeau de naissance idéal pour enfin penser un peu à la maman ;)

Comment on s’en sert ? 

Pour les insérer, n’hésitez pas à utiliser du lubrifiant (le fameux gars sûr à toujours avoir avec soi) pour être certaine que la muqueuse soit bien hydratée. Mettez-en généreusement sur la boule. Détendez-vous, ça peut sembler impressionnant la première fois, mais c’est tout simple. Allongée avec les jambes écartées, introduisez les boules l’une après l’autre en douceur, vous pouvez vous aider de votre doigt pour les positionner avec plus de facilité dans le fond du vagin. Laissez le cordon dépasser à l’extérieur, c’est lui qui vous permettra de les retirer sans encombre.  

Une fois qu’elles sont bien en place, vous pouvez avoir deux types d’utilisation : 

  • Active : vous contractez puis relâchez votre périnée, ce sont les fameux exercices de Kegel ; 
  • Passive : vous les laissez en place et vaquez à vos occupations, aussi simple que ça. 

Petit tips, pensez à bien vider votre vessie avant utilisation ! 

Et pour les enlever, la plupart des modèles étant équipés d’une corde (modèles à privilégier d’ailleurs) que vous laisserez dépasser, il suffit de détendre le périnée et tirer doucement dessus pour les extraire

Les boules peuvent être insérées quotidiennement à raison de séances de 10 à 30 minutes maximum. 

Comment on les nettoie ? 

Comme tout jouet qui vous accompagne dans vos moments intimes, l’hygiène de vos boules de Kegel doit être rigoureuse. Ces alliées de votre plaisir doivent être nettoyées avant et après chaque usage puisqu’elles sont en contact avec vos muqueuses vaginales. 

Pour le faire, de l’eau chaude et du savon doux, par exemple celui utilisé pour l’hygiène intime, feront parfaitement l’affaire ! L’idéal est d’opter pour des boules reliées entre elles par un fil amovible, de cette façon, vous êtes sûre de pouvoir bien les nettoyer partout en le retirant à chaque fois.

Vous savez tout, il ne vous reste plus qu’à les intégrer à votre routine pour votre plus grand plaisir :) 


Nina Ristori

 

Sources 

Interview de Marion Pollono, kiné spécialiste du périnée et sexologue.

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés

Nous avons créé des coffrets pour toutes les tables de nuit