Sexualité post-partum : comment renouer avec son corps ?

Beaucoup de choses sont dites au sujet de la sexualité post-partum. Beaucoup de choses théoriques, parfois loin de votre réalité. Dr Laure Pochet Neuville, médecin généraliste et psycho-sexologue, nous aide à y voir plus clair. 

Vous venez d’accueillir un merveilleux bébé dans votre foyer et il est évident qu'avec l’immense joie vient aussi un corps endolori d’avoir fait un tel miracle et souvent une immense fatigue. Le sexe est parfois la dernière chose que vous avez en tête, ou au contraire, vous y pensez mais avec appréhension ou sans trop savoir quand et comment vous y remettre.

Quand commencer à faire l’amour après l’accouchement ? 

Là encore, il y a la théorie et la pratique. Le corps médical s’accorde globalement sur une fourchette entre 3 et 6 semaines en fonction du type d’accouchement pour un rapport avec pénétration. 

En réalité, cela va dépendre de chaque personne. « La première question : y-a-t-il eu épisiotomie ou pas, déchirement ou pas ? », rappelle Dr Laure Pochet Neuville médecin généraliste et psycho-sexologue. « Il vaut mieux éviter les rapports pénétratifs tant qu’il y a des lochies, les saignements qui surviennent après l’accouchement », ajoute la médecin. Ensuite Laure Pochet Neuville précise qu’il faudra plus temps si l’accouchement s’est fait par césarienne. « Les douleurs sont profondes, il faut être plus prudent.e, et attendre plutôt 2 mois ».  

Si pour vous cela prend beaucoup plus de temps, que le désir n’est pas encore là, c’est absolument ok. L’essentiel est de faire les choses à votre rythme. Les estimations médicales ne correspondent pas forcément à votre cas et ça ne doit pas vous perturber, chacun.e est différent.e. 

 

 

Vous parler contraception et reprise de l’activité sexuelle, parfois devant le ou la partenaire, c’est un peu prendre le problème à l’envers. Ce n’est donc absolument pas à vous de culpabiliser de ne pas correspondre à ce schéma, c’est plutôt le discours officiel qui pourrait connaitre des axes d’amélioration. 

« Il serait plus juste d’interroger la femme dans l’autre sens, de prendre le temps de discuter plus longuement, voir comment ça se passe, l’interroger sur ses peurs, son désir. Il faudrait lui demander comment elle se sent dans son corps, comment va son périnée, questionner sa fatigue, si elle souhaite reprendre une activité sexuelle, si elle a besoin de conseils, d'être aidée, d’une contraception, comment va son couple.… », énumère Dr Laure Pochet Neuville.  

Ne surtout pas se forcer 

Vous l’aurez compris, c’est vous qui décidez quand vous êtes prête à reprendre. Pas votre médecin, pas votre partenaire, pas la société. Vous. 

Si cela vous prend du temps, alors prenez ce temps. Le consentement et le respect seront bien évidemment les maîtres mots de la reprise de votre activité sexuelle. « Il est important de rappeler que les femmes sont libres d’elles-mêmes, de leur corps, de se faire aider, qu’il n’y a pas de honte à parler, pas d’obligation à faire quoi que ce soit », rappelle Laure Pochet Neuville. 

Et si vous ressentez une douleur pendant le rapport, on arrête tout et on en parle avec son médecin. Souffrir pendant une relation sexuelle n’est jamais normal ! 

Il peut aussi y avoir une appréhension qui prend le dessus. « Pour celles qui ont eu un accouchement traumatique, il faut se faire aider, l’EMDR est une technique très efficace par exemple. Ensuite, il est primordial de parler avec son partenaire, d’y aller tout doucement. La communication est vraiment la clé », explique la psycho-sexologue.   

Et en cas de dépression post-partum ? « A partir du moment où il y a dépression, la libido est en berne. On met le sujet de côté et on se fait aider par des professionnels », ajoute-t-elle. 

Ré-apprivoiser son corps 

Parfois, le frein vient en partie du fait de ne pas se sentir bien son corps. 

Tout d’abord, vous avez passé 9 mois à créer la vie, il est normal que le corps change, et vous êtes incroyable et magnifique ! 

Ceci étant dit, allons plus loin avec quelques tips pour se réapproprier son corps. « On peut s’occuper de soi, regarder son corps, l’accepter. L’acceptation, la reconnaissance, c’est un processus qui peut être long, il faut apprivoiser son corps et soi-même », sans tenir compte de l’image corporelle de séduction présentée comme une « norme » par la société et qui peut « nuire à l’apprivoisement du corps », rappelle Dr Laure Pochet Neuville. « Il ne faut pas s’isoler, ne pas se cacher mais au contraire, en parler avec son conjoint/sa conjointe ». 

Alors ok, on n’a pas forcément toutes ni le temps ni les moyens de s’offrir un massage dans un spa de folie. Mais rien que de prendre 2 minutes pour se mettre de la crème hydratante après la douche, en se massant pour renouer avec son corps, le remercier de ce qu’il vient d’accomplir, lui offrir votre tendresse et poser sur lui un regard bienveillant plutôt que de toujours se focaliser sur les détails qui vous déplaisent, c’est déjà un grand pas. Vous pouvez le faire pendant que l’autre parent s’occupe du bébé ou que ce dernier fait la sieste lorsque cela est possible.  

Vous trouverez ici un article avec quelques tips pour se reconnecter à ses désirs en post-partum.

(Re)découvrir la sexualité sans pénétration  

Si vous ressentez du désir, vous pouvez commencer en douceur, par des caresses, des mots coquins, des jeux de bouches, de langues, de doigts, de mains… Les possibilités sont infinies et vous aideront à renvoyer un message de plaisir à votre corps et votre cerveau. Juste le fait d’être bien à deux, dans ce cocon intime, de ressentir ce petit frisson, ça fait du bien. 

Pour la pénétration, attendez d’être vraiment prête, ça prendra le temps que ça prendra. La rééducation du périnée est une étape importante pour retrouver les sensations et le plaisir au lit, ne la négligez pas.  

La sélection de la team Blush  

Pour vous accompagner, la team Blush vous a concocté un coffret pour une reprise et une reconnexion à vous-même, tout en douceur. 

  • Yuki - Iroha by Tenga : un toy parfait grâce à ses vibrations intenses, son embout semi-insérable et son toucher ultra moelleux ;  

 

  • Kit Kewos, Liebe : les boules de Kegel vont vous permettre de renforcer votre périnée. A utiliser après en avoir parlé à votre médecin ou sage-femme ;

  • Lubrifiant, my lubie : ce lubrifiant naturel deviendra votre allié pour éviter les désagréments d’un manque de lubrification naturelle ; 

 

  • Le petit baume, Baûbo : ce baume intime, naturel et bio vient prendre soin des vulves sensibles et irritées. 100% naturel et biologique. 



Nina Ristori  

Source : 

Interview du Dr Laure Pochet Neuville, médecin généraliste et psycho-sexologue

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés

Nous avons créé des coffrets pour toutes les tables de nuit